logo

CAP Métallerie – Sérrrurie

CAP Serrurerie – Métallerie

Il intervient pour améliorer la sécurité des bâtiments : porte blindées, alarmes, digicodes, grilles de protection…Il réalise également des éléments de décoration : rampes d’escalier, balustrade, grilles ouvragées … Il travaille pour des constructions neuves et la restauration de patrimoines anciens. En fonction de la taille et de l’organisation de l’entreprise, il travaille seul ou en équipe, intervient sur l’ensemble du processus de fabrication et de pose ou réalise des activités précises.

On dénombre 6 secteurs d’activité différents :

  • La métallerie traditionnelle
  • La construction métallique
  • La menuiserie métallique
  • La menuiserie aluminium
  • L’agencement décoration
  • La ferronnerie

Les atouts du Métal dans la construction

  • Solidité et légèretédu métal permettent de construire des ouvrages de grande envergure (tours, ponts, ouvrages d’art …)
  • Le design et l’esthétiquedes ouvrages de métallerie les font apprécier des architectes aussi bien dans les constructions neuves que dans la rénovation de bâtiments anciens.
  • Les constructions métalliques offrent unerapidité exceptionnelle de mise en œuvre sur chantier, les éléments constitutifs étant conçus et assemblés en atelier, dans les entreprises.
  • Le métal est 100% recyclable et à l’infini. Il n’entraine donc que très peu de déchets et dans la construction, son utilisation limite l’impact énergétique sur l’environnement.

Nature du travail

De la clé à la ferronnerie d’art

Le serrurier-métallier ne façonne plus uniquement les serrures, les clés et les gonds. Il travaille sur tout type de construction métallique : menuiserie (porte, fenêtre, véranda…) et charpente (pont, passerelle, pylône…) où il intervient après le charpentier métallique.

Spécialisé dans la ferronnerie d’art, ce professionnel dessine et fabrique des balcons, des portails, des volutes, des feuilles nervurées… Il connaît les différents styles et l’histoire de l’art. Ce qui lui permet de collaborer, sur le chantier, avec le décorateur et l’architecte.

Fabriquer, monter, entretenir

À partir des plans, le métallier prend ses mesures et dessine son ouvrage. Puis, il effectue la découpe des pièces, qu’il plie, meule, ajuste et soude. Il se rend ensuite sur le chantier pour procéder au montage définitif des éléments. Il en assure également la maintenance et l’entretien.

Compétences requises

Minutieux et résistant

Ingénieux et précis au millimètre près, le serrurier-métallier sait lire un plan, visualiser les pièces dans l’espace et en perspective. Manipulant un outillage pouvant présenter un certain danger, il doit être attentif et adroit. Parfois sur les toits ou les échafaudages, le métallier exerce un métier qui demande une bonne condition physique.

Créatif et à l’écoute

Dessinant les pièces qu’il réalise, tout particulièrement s’il est ferronnier d’art, le serrurier-métallier doit pouvoir être capable d’évaluer les goûts et les besoins des clients, et de créer de nouvelles formes pour répondre à leur demande.

Les ouvrages de métallerie sont présents en serrurerie, construction ou menuiserie métalliques, agencement, ferronnerie (serrures, blindage, balcons, rampes, escaliers, vérandas…).

En atelier, le métallier assure la fabrication d’un ouvrage ou d’une de ses parties. Il analyse les dessins et la gamme de fabrication, choisit les moyens à mettre en œuvre, positionne la matière première, installe les outils, conduit l’usinage, réalise le montage-assemblage… Sur chantier, il participe à la pose de l’ouvrage.

Sa formation lui permet d’intervenir sur des produits de formes différentes (plats, profilés…) et des matériaux aussi divers que l’acier, les alliages d’aluminium ou de cuivre.

Informations

  • Ministère(s) de Tutelle : ministère chargé de l’Éducation nationale
  • Nature du diplôme : diplôme national ou diplôme d’Etat
  • Niveau d’admission requis : 3e
  • Durée de la formation : 2 ans
  • Niveau terminal d’études : CAP ou equivalent